Lettre d'information Novembre 2015

Lettre d'information Altima Assurances - Novembre 2015

 

Intro

 

L’hiver approche à grand pas. Vous trouverez dans cette lettre d’information des rappels et des conseils pratiques pour le passer au chaud

Les conséquences méconnues du changement d’heure ! Fêtes de fin d’année Les mesures de précautions pour passer un hiver serein

 


Les conséquences méconnues du changement d’heure !

 

Ça y est, nous avons changé d’heure !

Savez-vous que le changement d’heure influe sur l’accidentologie et la mortalité sur les routes ?

Les premières victimes sont les piétons.

Selon la Sécurité Routière, le passage à l’heure d’hiver est traditionnellement marqué par une sur-accidentalité routière des piétons à l’aube (8 h -10 h) et au crépuscule (17 h -21 h).

 

Le rallongement de l’obscurité de novembre à janvier n’arrange en rien les conducteurs, notamment aux heures de pointe auxquelles les usagers de la route sont les plus nombreux et plus fatigués.

 

En effet, en cette période hivernale à faible luminosité le soir, une vingtaine de personnes supplémentaires par mois sont tuées. “Entre novembre 2012 et janvier 2013, 162 piétons sont décédés, soit en trois mois, 34,1 % de la mortalité routière piétonne annuelle”, informe l’Observatoire Interministériel de la Sécurité routière (ONISR).

HEURE

 

Quelques conseils

Il convient donc d’être très vigilant et suivre les règles de prudence pour les automobilistes comme pour les piétons.

  • Piétons, optez pour des vêtements clairs (surtout pour les enfants) ;

  • Automobilistes, méfiez-vous des passages d’une zone éclairée à un espace plus sombre d’où un piéton pourrait surgir ;

  • Conducteurs, adaptez votre vitesse, faites attention à l’état de vos vitres (sèches et désembuées), roulez à au moins un mètre des trottoirs, respectez les distances de sécurité ;

Cyclistes, adoptez le gilet rétro-réfléchissant en toutes circonstances (il est obligatoire la nuit hors agglomération et le jour, lorsque la visibilité est faible).

 

Pour plus de renseignements :Sécurité Routière

Fêtes de fin d’année

 

A l’approche des fêtes, quelques rappels sur la consommation d’alcool et les conduites à risque…

FETES

Conduite et consommation d’alcool :

L'alcoolémie est le taux d'alcool présent dans le sang. Elle se mesure en grammes par litre de sang (analyse de sang) ou en milligrammes par litre d'air expiré (éthylotest, éthylomètre).

Le taux d’alcool limite autorisé est de 0, 5 g d’alcool par litre de sang soit 0,25 mg d’alcool par litre d’air expiré.

Quelle que soit la boisson alcoolisée, un « verre » représente à peu près la même quantité d’alcool* : 25 cl de bière à 5°, 12,5 cl de vin de 10° à 12°, 3 cl d’alcool distillé à 40° (whisky, anisette, gin) contiennent environ 10 g d’alcool pur.

Chaque verre consommé fait monter le taux d’alcool de 0,20 g à 0,25 g en moyenne.

* Contenances correspondant aux doses normalisées dans les débits de boissons

Le taux d’alcool maximal est atteint :

  • ½ heure après absorption à jeun,
  • 1 heure après absorption au cours d’un repas.

L’alcoolémie baisse en moyenne de 0,10 g à 0,15 g d’alcool par litre de sang en 1 heure. Café salé, cuillerée d’huile, etc...: aucun "truc" ne permet d’éliminer l’alcool plus rapidement.

 

Voici le barème des retraits de points sur le permis quand le conducteur est contrôlé avec un taux d'alcoolémie supérieur aux limites autorisées. Attention, ce barème est différent pour les conducteurs novices.

  • Conduite avec une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 g / litre de sang (0,25 et 0,4 mg / litre d'air expiré) : 6 points
  • Accompagnement d'un élève conducteur avec une alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 g / litre de sang (0,25 et 0,4 mg / litre d'air expiré) : 6 points
  • Conduite avec une alcoolémie supérieure ou égale à 0,8 g / l de sang ou en état d'ivresse : 6 points
  • Refus de se soumettre à une vérification de présence d'alcool dans le sang : 6 points
  • Conduite après usage de stupéfiants ou refus de dépistage de stupéfiants : 6 points

 

Conduite et usage de stupéfiants :

La conduite, ou l’accompagnement d’un élève conducteur, après avoir fait usage de substances ou plantes classées comme stupéfiants, est interdite, quelle que soit la quantité absorbée.

Sanctions encourues :

Vous risquez d’être puni de 2 ans d’emprisonnement et de 4 500 euros d’amende. Ce délit donne lieu à la perte de six points du permis de conduire.

Les sanctions sont aggravées lorsque cette infraction est couplée avec l’alcoolémie : les peines sont portées à 3 ans d’emprisonnement et 9 000 euros d’amende. Attention, le tribunal peut en outre décider de vous infliger une suspension du permis de conduire pour une durée pouvant atteindre 3 ans voire l’annulation du permis de conduire avec interdiction d’en solliciter un nouveau pendant 3 ans au plus.

 

Pour plus de renseignements :Sécurité Routière : Alcool au volant   Sécurité Routière : Stupéfiants au volant

 


Habitation : les mesures de précautions pour passer un hiver serein

 

A l’arrivée de l’hiver, la voiture est prête à affronter le froid. Mais avez-vous pensé à protéger votre habitation ?

Les risques d’incendie domestiques

Prévention :

Les installations de chauffage doivent être entretenues régulièrement, surtout si on chauffe au fioul ou au bois.

Munissez-vous de pare-feu pour éviter toute projection.

Ayez un extincteur dans votre maison.

En cas d’incendie :

N’essayez pas d’éteindre le feu seul, sortez de la maison et contactez les pompiers.

 

Dégâts des eaux suite au gel

Prévention :

Faites la purge des canalisations exposées et isolez-les.

En cas d’absence prolongée, veillez à faire la vidange des canalisations, à fermer le robinet d’alimentation et à maintenir une température « hors gel ».

 

PRECAUTIONS

 

Le monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone est un gaz indétectable.

Prévention :

Aérez votre habitation régulièrement malgré le froid.

Nettoyez régulièrement les brûleurs de la cuisinière à gaz

Ne couvrez pas les grilles de ventilations

Faites ramoner le/les conduits de cheminée par un professionnel.

 

En cas d’accident :

Aérez rapidement toutes les pièces en ouvrant les portes et les fenêtres

Si possible, arrêtez les appareils à combustion

Evacuez les lieux

Contactez les pompiers ou le SAMU