Le coefficient de réduction majoration ou bonus malus

Le bonus

Lorsque vous ne provoquez pas d'accident, vous bénéficiez d'un bonus : votre ancien coefficient est alors multiplié par 0.95
Par exemple, pour un assuré dont le coefficient de réduction majoration est égal à 1.00 à la souscription :
Après 1 année sans sinistre responsable, le nouveau coefficient est égal à : 1 x 0.95 = 0.95
Après 2 années sans sinistre responsable, le coefficient  devient : 0.95 x 0.95 = 0.90
Après 3 années sans sinistre responsable, le coefficient devient : 0.90 x 0.95 = 0.85 (…)
Le bonus maximum est de 50 %, soit un coefficient de 0.50
 

Le malus

Si vous provoquez un accident, vous serez pénalisé d'un malus et vous payerez une cotisation plus élevée.

En cas de sinistre avec responsabilité totale, le coefficient de réduction-majoration est majoré de 25 %. En revanche, si vous êtes partiellement responsable, le coefficient n’est majoré que de 12,5 %.
Le malus maximum est de 250 % ; soit un coefficient de 3.5.

Pas d'accident responsable pendant deux années de suite : quel que soit le niveau de votre malus, vous revenez au coefficient de base (CRM égal à 1.00)

Le coefficient de réduction-majoration figure sur le relevé d'informations qui vous a été transmis par votre précédent assureur à la résiliation du contrat.

Quand on change de société d’assurances, le nouvel assureur auto calcule le coefficient applicable à la première cotisation en tenant compte du précédent bonus-malus et des accidents qui se sont produits entre la dernière échéance du précédent contrat d'assurance auto et la souscription du nouveau.